Amazonie, le poumon de la planète

L’Amazonie abrite à la fois la plus grande forêt équatoriale et le plus grand réseau fluvial du monde. Ce patrimoine commun de l’humanité se situe à cheval sur huit pays, tous plus ou moins avides de glaner des terres agricoles, de construire des routes pour atteindre les zones riches en minerais et des barrages indispensables au développement électrique. Après la déforestation à grande échelle menée au XXe siècle, peut-on concilier protection de l’environnement et essor économique de ces États ?

 

Pour aller plus loin

Source : Le Dessous des cartes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *