Bac STI2D – Polynésie juin 2014

Unité de traitement d’eau potable

Mise en situation

L’alimentation en eau potable des communes du SYNDICAT MIXTE ROANNAISE DE L’EAU est assurée en majorité par les barrages du Chartrain et du Rouchain et une usine de traitement d’eau de surface, l’usine de RENAISON implantée sur le site des barrages. Pour répondre au besoin en eau potable du pays Roannais et améliorer les performances économiques et environnementales de l’unité de production, le syndicat Mixte Roannaise de l’eau a décidé la construction d’une nouvelle unité de traitement d’eau potable.
L’autre élément important participant à la pertinence du projet et à son implantation tient à la topographie particulière du lieu et à la nécessité technique d’intégrer le profil hydraulique et les contraintes altimétriques (écarts de dénivelée nécessaires) imposés pour le fonctionnement de l’usine. Le projet consiste alors à faire coexister les choix liés au processus de potabilisation de l’eau avec l’enveloppe architecturale, mais aussi de travailler un bâtiment en osmose avec le paysage

Problématiques abordées

Partie I : 3h

L’évolution de la consommation et des normes ont imposé à la Roannaise des eaux la construction d’une nouvelle usine. On se propose de vérifier que cette usine va permettre de respecter les éléments du cahier des charges.
Problématique : comment produire de l’eau potable en limitant l’impact environnemental ?

Comment étudier MOINS et retenir PLUS ?

Partie II : 1h

Un barrage est une forme de stockage d’énergie. Cette énergie, appelée énergie potentielle, peut être utilisée pour produire de l’électricité (principe des barrages hydroélectriques). Dans notre cas les barrages sont des réserves d’eau potable. « Roannaise de l’eau » envisage d’utiliser le débit réservé pour produire de l’électricité à l’aide d’une microcentrale électrique.

Problématique : Valider le principe de production d’électricité à partir de l’énergie potentielle des barrages de façon à rendre l’usine autonome en énergie.

Lien direct vers le sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *