Obsolescence programmée, le futur est-il périssable ?

Galerie

Cette galerie contient 2 photos.

Qu’est-ce que l’obsolescence ? Peut-on la “déprogrammer” ? Quelles formes l’obsolescence programmée prend-elle aujourd’hui ? Comment augmenter la durée de vie d’un produit ? Est-il toujours souhaitable, pour l’environnement, d’augmenter la durée de vie d’un produit ? Dépôt de déchets … Lire la suite

Que faire de ses déchets ? – ADEME

Un français produit chaque année 573 kg de déchets, qui se retrouvent dans les poubelles et les conteneurs de tri, ainsi qu’en déchèterie.
Il est urgent de réduire les déchets pour diminuer le nombre d’installations de traitement et préserver les matières premières.

Etre vigilant lors des achats et prolonger au maximum la durée de vie des objets, grâce à la réutilisation, le réemploi, la réparation permet de réduire la quantité de déchets.

Il est tout aussi essentiel de trier ses déchets pour que les matières soient recyclées (plastique, verre, métaux ou papier), mais aussi en rapportant les objets usagés en déchèterie ou dans les bornes de collecte dédiées en magasin.

Voici un guide des bons réflexes à adopter pour réduire la quantité de déchets et bien les éliminer afin de permettre leur valorisation.

Source : Que faire de ses déchets ? – ADEME

Géo-Ingénierie : les mécaniciens du climat

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Comment définir la géo-ingénierie ? Quelles sont les différentes techniques pouvant être mises en place ? Quels sont les risques d’une manipulation à grande échelle du climat ? Quels modes de gouvernance adopter dans le cas d’une mise en place … Lire la suite

Réchauffement climatique : les trois chiffres clés (2/2)

Trois mathématiciens expliquent avec humour et pédagogie pourquoi la science est désormais certaine que l’activité humaine contribue à modifier le climat. Dans ce second volet, Norman Fenton et David Spiegelhalter s’appuient sur deux chiffres clés.

Le climat de la Terre évolue. Mesurer l’étendue de ce changement et comprendre ses causes et ses conséquences possibles : tels sont toujours les enjeux de l’un des plus vastes projets scientifiques jamais lancés. Trois mathématiciens britanniques de haut niveau – Hannah Fry dans la première partie, Norman Fenton et David Spiegelhalter dans la seconde – expliquent avec pédagogie, vivacité et humour comment la recherche est arrivée à la certitude que l’activité humaine a des effets néfastes sur le climat. Ils s’appuient pour cela sur trois chiffres clés : 0,85 °C, soit le réchauffement qu’a connu la planète depuis 1880 ; 95 %, soit le degré de certitude qu’au moins la moitié de cette hausse des températures est due à l’homme ; 1 000 milliards de tonnes, soit la quantité maximale de carbone que nous pouvons encore consommer sans déclencher de conséquences irréversibles.

Science concrète

Nous apprenons ainsi comment un projet destiné à améliorer le goût d’une pinte de Guinness a révolutionné l’usage des statistiques en climatologie. Nous découvrons le lien entre des techniques d’extraction de l’or et le changement climatique, et comprenons comment de simples seaux d’eau de mer ont pu fournir une banque de données inestimable sur la température mondiale… Illustrant leurs propos par des exemples concrets et accessibles, se mettant en situation avec drôlerie, chacun de nos trois guides nous révèle, tour à tour, un pan essentiel du cheminement complexe qui a permis à la science de réclamer en notre nom, comme elle le fait aujourd’hui, un changement politique majeur. Un passionnant tour d’horizon.

Source : Réchauffement climatique : les trois chiffres clés (2/2) | Sciences | ARTE

Réchauffement climatique : les trois chiffres clés (1/2)

Trois mathématiciens expliquent avec humour et pédagogie pourquoi la science est désormais certaine que l’activité humaine contribue à modifier le climat. Dans cette première partie, Hannah Fry s’appuie sur un chiffre clé : 0,85°C, soit le réchauffement qu’a connu la planète depuis 1880.

Le climat de la Terre évolue. Mesurer l’étendue de ce changement et comprendre ses causes et ses conséquences possibles : tels sont toujours les enjeux de l’un des plus vastes projets scientifiques jamais lancés. Trois mathématiciens britanniques de haut niveau – Hannah Fry dans la première partie, Norman Fenton et David Spiegelhalter dans la seconde – expliquent avec pédagogie, vivacité et humour comment la recherche est arrivée à la certitude que l’activité humaine a des effets néfastes sur le climat. Ils s’appuient pour cela sur trois chiffres clés : 0,85 °C, soit le réchauffement qu’a connu la planète depuis 1880 ; 95 %, soit le degré de certitude qu’au moins la moitié de cette hausse des températures est due à l’homme ; 1 000 milliards de tonnes, soit la quantité maximale de carbone que nous pouvons encore consommer sans déclencher de conséquences irréversibles.

Science concrète

Nous apprenons ainsi comment un projet destiné à améliorer le goût d’une pinte de Guinness a révolutionné l’usage des statistiques en climatologie. Nous découvrons le lien entre des techniques d’extraction de l’or et le changement climatique, et comprenons comment de simples seaux d’eau de mer ont pu fournir une banque de données inestimable sur la température mondiale… Illustrant leurs propos par des exemples concrets et accessibles, se mettant en situation avec drôlerie, chacun de nos trois guides nous révèle, tour à tour, un pan essentiel du cheminement complexe qui a permis à la science de réclamer en notre nom, comme elle le fait aujourd’hui, un changement politique majeur. Un passionnant tour d’horizon.

Source : Réchauffement climatique : les trois chiffres clés (1/2) | Sciences | ARTE

Les îles du futur – El Hierro – Les visionnaires du bout du monde 5/5

Île volcanique des Canaries, El Hierro a longtemps été coupée de tout : sa production d’énergie reposait sur une centrale diesel coûteuse et très polluante. La transition énergétique a été amorcée il y a une vingtaine d’années avec la construction d’éoliennes. Mais l’énergie qu’elles produisent reste limitée. Le travail d’ingénieurs visionnaires a récemment permis de mettre au point une centrale électrique exploitant plusieurs sources d’énergie : l’éolienne, mais aussi l’hydraulique, à partir d’eau stockée dans le cratère d’un volcan éteint.

Source : Les îles du futur – Sciences – Environnement et nature | ARTE

Des recherches scientifiques pour une meilleure protection de l’Océan

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Il existe une implication très forte des scientifiques pour les océans et la recherche sur son fonctionnement et sa protection est très active . Des recherches scientifiques qui vont dans le sens d’une meilleure protection des océans © Getty / … Lire la suite