Le volant d’inertie : un accumulateur d’énergie oublié

Démarrer, freiner… Au quotidien, la circulation en accordéon est synonyme de grande perte d’énergie et de carburant. Mais elle pourrait aussi s’avérer fort utile : les freinages répétés provoquent un échauffement des freins, conséquence de la transformation de l’énergie en chaleur. Or, cette énergie pourrait être récupérée par un volant d’inertie, un procédé encore très peu utilisé…
Démarrer, freiner… Au quotidien, la circulation en accordéon est synonyme de grande perte d’énergie et de carburant. Mais elle pourrait aussi s’avérer fort utile : les freinages répétés provoquent un échauffement des freins, conséquence de la transformation de l’énergie en chaleur. Or, cette énergie pourrait être récupérée par un volant d’inertie, un procédé encore très peu utilisé. Comment fonctionne un volant d’inertie et comment peut-il servir à accumuler de l’énergie ? Cette technique va-t-elle révolutionner notre utilisation des énergies renouvelables ?

Source : Xenius | xenius

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *