Quand des animaux deviennent source d’inspiration pour des robots au service de l’homme

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Démonstration d’un robot-serpent au Japon.• Crédits : Hiroto Sekiguchi / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun – AFP Quand vous pensez « animal » et « robot », vous avez probablement aussitôt à l’esprit les robots sociaux qui ont une forme … Lire la suite

Robots, le meilleur des mondes ?

Hyper-intelligents, dociles, jamais fatigués, ils effectuent des tâches de plus en plus complexes. Mais les robots sont soupçonnés de détruire plus d’emplois qu’ils n’en créent…

 

Connaissez-vous Amelia ? Souriante, accueillante, rapide, efficace. Amelia est un visage sur un écran, et surtout un ordinateur dont l’intelligence artificielle, basée sur une incroyable puissance de calcul, est sidérante. Selon son créateur, elle est en train d’effacer la frontière entre l’homme et la machine. Amelia est le symbole de ce nouveau monde qui révolutionne notre vie à la maison, au bureau, à l’usine. Ces robots hyper-intelligents apprennent, comprennent et s’améliorent de manière autonome. Dociles, jamais fatigués, ils sont capables d’effectuer des tâches de plus en plus complexes.

Dans ce nouveau monde, les travailleurs peinent à trouver leur place. Et les robots sont soupçonnés, par leurs propres concepteurs, de détruire plus d’emplois qu’ils n’en créent. “Envoyé spécial” vous emmène du centre de tri postal le plus robotisé du monde, en Chine, jusqu’aux usines sans ouvriers de l’industrie automobile américaine. Etes-vous prêts pour cette révolution aux effets foudroyants ? Les robots annoncent-ils vraiment le meilleur des mondes ?

Un reportage de Martin Mischi et Vincent Lepreux.

Source : Envoyé spécial – 11 janvier 2018 (11-01-18) – France 2 – Magazines –